Médicaments et aptitude aéronautique

Principes Généraux :

  • Un Pilote doit être un sujet bien portant,
    la prise de médicaments est donc normalement à exclure
     
  • Certaines dérogations sont cependant possibles (voir plus loin )
     
  • Le principal problème posé par la prise de médicament est la possibilité d’effets secondaires qui pourraient mettre en cause la sécurité aérienne ; les principaux appareils cibles étant :
    • Le cerveau:–> action sur la vigilance
    • L’oeil : –> troubles visuels et illusions sensorielles
    • Oreille Interne –> vertiges et problèmes d’audition
    • Le Poumon –> troubles respiratoires
    • Le coeur et les vaisseaux : –> variations de la pression artérielle et du rythme cardiaque…..


Si une prise médicamenteuse est nécessaire :

  • Toujours vérifier les éventuels effets secondaires et éliminer ceux qui posent un problème pour la sécurité des vols
  • Eviter de prescrire un médicament récemment commercialisé tant qu’il n’a pas fait la preuve de son innocuité
  • Faire un essai de tolérance au sol pendant quelques jours
    • Différencier les médicaments chroniques pour lesquels la tolérance devra être parfaite
    • et les médicaments donnés en “aigu” (ex sinusite…) . pour lesquels une inaptitude temporaire est facile à réaliser puisque la prescription est limitée dans le temps.

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*