Lentilles cornéennes et transport en avion

L’air des cabines étant climatisé, et avec un taux d’humidité relativement bas (10 à 20 %), les porteurs de lentilles cornéennes peuvent être gênés par cet air sec et frais.

Plus le vol se prolongera, plus ils seront incommodés car se rajoutera aussi une insuffisance lacrymale associée

Les moyens de lutter :

  • Eviter les lentilles cornéennes pour les vols longs (supérieurs à 2-3 heures )
  • Le recours aux collyre et aux larmes artificielles peut être un plus
  • Boire régulièrement

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*